Les cartes de vœux de la CFDT
Le 09/01/2019 à 12h24 par M. Mougel
Résumé

En ce début d'année, les Archives de la CFDT vous proposent un aperçu des cartes de voeux éditées par la Confédération.

Présentation du contexte

 

La tradition des cartes de voeux imprimées vient d'Angleterre où la pratique se développe à partir des années 1840. [1] Auparavant, seule une petite élite, lettrée, pratiquait l'échange de voeux de bonne année par le biais de courriers manuscrits. La standardisation des cartes rend ces dernières plus faciles d'accès et l'usage des voeux, plus populaire. La pratique connaît ainsi un succès grandissant dans les décennies suivantes et se diffuse dans le reste de l'Europe et de l'Amérique du Nord, connaissant un développement fulgurant à partir des années 1950. Aujourd'hui, son usage s'est raréfié, remplacé par la carte de voeux électronique ou tout simplement les SMS. Toutefois, la carte papier reste un outil de communication essentiel pour les collectivités, les entreprises ou encore les associations. Par le biais de ce support, elles peuvent ainsi mettre en avant tout à la fois leur identité visuelle, mais aussi leurs valeurs et leur histoire.

 

 

En marche, Hélène Leneveu, impression sur linoléum - Carte de voeux pour l'année 2002 (CFI/21/73)

Hélène Leneveu / Coll. Archives CFDT

 

 

Présentation des documents

 

C'est ainsi le cas de la CFDT, qui édite chaque année une carte où ses souhaits de bonne année s'écrive dans de nombreuses langues : anglais, allemand, mais aussi arabe, espagnol, portugais, polonais. Celles-ci ne sont pas choisies par hasard, puisqu'elles correspondent à celles des organisations syndicales avec lesquelles la Confédération entretient des relations de longues dates ; ce choix s'inscrit dans une tradition de communication ancienne, puisque la Confédération édite parfois ses affiches dans d'autres langues, afin d'adresser aussi son message aux travailleurs immigrés dans les années 1960-1970.

 

La CFDT soutient la production artistique contemporaine ; pour les illustrations de ses cartes, la CFDT fait régulièrement appel à des artistes de différents horizons, renouvelant les motifs au fil des années. En 2002, elle choisit Hélène Leneveu, qui réalise tout spécialement l'oeuvre "En marche", et l'artiste plasticienne Nicole Gaulier, spécialisée dans les collages.

 

 

Fêtes, Nicole Gaulier, collage. Création originale pour la CFDT, 2001 - Carte de voeux pour l'année 2002 (CFI/21/71)

Nicole Gaulier / Coll. Archives CFDT

 

 

Par ailleurs, l'organisation met en avant des artistes majeurs de la scène artistique contemporaine. Ainsi, pour la nouvelle année 1994, elle choisit une peintrue de Chu Teh-Chun, artiste chinois installé en France depuis 1955. Peintre, céramiste et calligraphe, il s'illustre dans l'art abstrait dont ce "Lumière captive" est un exemple parlant ; elle est suivie en page intérieure d'une citation du poète René Char "Ce qui vient au monde / Pour ne rien troubler / ne mérite ni égards ni patience"[2].

 

 

Lumière captive, Chu Teh-Chun. Huile sur toile, 1991 - Carte de voeux éditée pour l'année 1993 (CFI/2143)
Chu Teh-Chun / Florian Tiedje / Coll. Archives CFDT

 

 

En 2003, c'est une reproduction de l'artiste tapissier Jacques Trovic qui est choisie. Celui-ci, actif dans les années 1960, fait parti du mouvement naïf. Issu d'une famille de brodeuses d'Anzin (Nord), il cherche à perpétuer ce savoir-faire artisanal par le biais de ses créations. Une démarche qui n'est pas sans rappeler l'engagement syndical auprès des travailleurs du textile de cette région.

 

 

La scène espagnole, tapisserie, 1961 - Carte de voeux pour l'année 2003 (CFI/21/76)

Jacques Trovic / Anita Grégoire / Coll. Archives CFDT

 

Pour aller plus loin

 

 

 

[1] Source : "La tradition des cartes de voeux", article de décembre 2017, service des archives de la région Grand Est.

[2] CHAR René, Fureur et mystères, 1948.

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches
Le 11/01/2019 par M. Mougel
Le 01/06/2018 par M. Mougel
Le 13/11/2018 par M. Mougel