Document du moment : brochure collecteur-collectrice
Le 15/10/2020 à 16h24 par Nicolas Perrais
Résumé

Afin d’assurer la formation de ses militants, la CFDT publie plusieurs collections de brochures synthétiques, outils de formation au service de la syndicalisation. Elle comporte notamment une collection intitulée Bref/Pratique syndicale dont est extrait la brochure présentée ci-après

Publiée en 1979, la brochure Collecteur, collectrice CFDT apporte en quelques pages tout ce que doit connaitre un collecteur : la place du collectage dans l’action syndicale, le rôle et les moyens du collecteur et le sens à apporter à l’adhésion et donc à la cotisation.

 

 

Collecteur, collectrice CFDT - Paris, Montholon-Services (Paris, Montholon-Services), 1979, In-12. Bref/pratique syndicale n° 227, couverture.

 

 

Qu’est-ce qu’un collecteur ? Sa première mission n’est pas comme son nom l’indique, la collecte des cotisations, bien que cela soit une de ses missions. Son rôle principal est défini par Marcel Gonin (Fédération des industries chimiques) en 1950[1] : le travail du collecteur « est d’autant plus important de par son contact journalier avec les travailleurs ; sur lui repose le développement du syndicalisme. Il doit être capable, lors des discussions, d’expliquer, informer, convaincre, entraîner. » Le collecteur fait donc du développement syndical et apparait comme « le premier maillon de l’organisation syndicale ».

 

Le collecteur réalise des adhésions, il « collecte » aussi les cotisations. Deux conditions sont essentielles à ce collectage : régularité et précision. Régularité, en ce sens où la Confédération ne peut appuyer son action sur le long terme qu’en ayant une idée précise du nombre d’adhérents et donc des sommes rentrées chaque mois. Précision ensuite par la date de la collecte et les sommes demandées. Cette double condiion doit permettre au collecteur de gérer efficacement sa tournée, au militant de connaître la date du collectage et de gérer son budget. À cette fin, du matériel est à la disposition du collecteur : bulletin d’adhésion, carnet confédéral, carton de collectage, feuille de signalement… Pour connaître la définition de ces termes, nous vous invitons à consulter la page 30 de ladtite brochure !

 

 

Collecteur, collectrice CFDT - Paris, Montholon-Services (Paris, Montholon-Services), 1979, In-12. Bref/pratique syndicale n° 227, pp.8-9.

 

 

Les années 1980 et la mise en place du prélèvement automatique des cotisations (PAC) entraînent toutefois une remise en question de cette mission. La Commission exécutive se fait l’écho des craintes[2] « de voir disparaître le rôle du collecteur sur lequel repose […] le contact du syndicat avec l’adhérent ». Elle propose que le collecteur « aille régulièrement remettre le timbre à l’adhérent » afin de ne pas perdre le dialogue entre l’adhérent et la section. Cette remise de timbre est donc un moment important pour l’adhérent, symbole concret de son action militante et témoignage de son engagement dans l’organisation.

 

Ainsi, au-delà d’une mission qui pourrait apparaître comme difficile, le collecteur a un rôle essentiel dans l’accompagnement des militants. C’est lui qui « permet […] à l’action syndicale de connaitre sa plein efficacité » (p. 3). Son action trouve une résonance aujourd’hui avec les actions du service confédéral Développement, organisation, formation mais aussi avec le déploiement du dispositif ARC (Accompagnement, ressources, conseil) auprès des syndicats CFDT.

 

Pour aller plus loin :

Collection des brochures et guides de la CFTC puis de la CFDT (1920-2019)

Fonds du secteur Organisation (1945-1984)

Fonds du secteur Développement et organisation (1980-1990)

 

[1] Le rôle du collecteur, rapport de Marcel Gonin et Jean-Marie Kieken, années 1950 (CP/8/1).

[2] « Prélèvement automatique des cotisations », note à la Commission exécutive du 4 juin 1980 (CG/8/804).

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches
Le 08/10/2020 par Nicolas Perrais