Toutes les ressources 40 936 résultats (5ms)

1993, branche HLM

FM/67/7 , 199  

Réunions de branche des 17-18 juin et 16-17 décembre, liste des candidats pour le conseil de branche, contre-projet de décret sur le statut des personnels, envois aux syndicats.

Contexte :
Réunions de la branche OPH - OPAC

Collection confédérale des affiches non CFDT

CFI/12/1-CFI/12/243 , 1847-2000 , Communicable, Statut juridique : archives privées. Les affiches sont libres d'accès et communicables en salle de lecture, sauf instruction contraire liée aux conditions de conservation. Seule l'affiche CFI/12/204 n'est pas communicable pour des raisons de conservation préventive. , La CFDT n'a pas produit les affiches de cette collection. Les différents producteurs, au nombre de 107, sont listés ci-dessous.Syndicalisme français et international : Organisations syndicales françaises associées à la CFDT : - Centrale démocratique martiniquaise des travailleurs (CDMT) - Centrale démocratique des travailleurs de Guyane (CDTG) - Centrale des travailleurs guadeloupéens (CSTG) Organisations syndicales françaises : - Confédération générale du travail (CGT) - Confédération générale du travail - Force ouvrière (CGT-FO) - Union nationale des étudiants de France (UNEF) Organisations syndicales internationales : - Confédération européenne des syndicats (CES) - Confédération internationale des syndicats libres (CISL) - Organisation régionale interaméricaine des travailleurs (ORIT), section syndicale américaine de la CISL - Confédération latino-américaine des syndicats chrétiens (CLASC) - Fédération latino-américaine des travailleurs des transports - Commission latino-américaine des jeunes travailleurs (CLAJT) - Centrale latino-américaine des travailleurs (CLAT) - Confédération mondiale du travail (CMT) - Comité syndical international pour la paix et le désarmement (Comité de Dublin) - Fédération syndicale mondiale (FSM) Organisations syndicales étrangères (par pays) : Afrique du Sud - Congress of South African Trade Unions (Congrès des syndicats sud-africains, COSATU) Algérie - Union générale des travailleurs algériens (UGTA) Allemagne - Confédération allemande des syndicats (DGB) Argentine - Confédération générale du travail des argentins (CGT ou CGTA) Belgique - Fédération générale du travail de Belgique (FGTB) Bolivie - Centrale du travail bolivienne (COB) Brésil - Centrale unique des travailleurs (CUT, Brésil) Chili - Centrale unique des travailleurs (CUT, Chili) Equateur - Confédération équatorienne des organisations classistes (CEDOC) - Fédération nationale des organisations paysannes (FENOC) Espagne - Union générale des travailleurs (UGT) - Union syndicale du travail (USO) Haïti - Centrale autonome des travailleurs haïtiens (CATH) - Confédération démocratique des travailleurs haïtiens (CDTH) Maroc - Confédération démocratique du travail (CDT) Pologne - Solidarnosc République dominicaine - Centrale générale des travailleurs (CGT) Salvador - Fédération nationale syndicale des travailleurs salvadoriens (FENASTRAS) Uruguay - Convention nationale des travailleurs de l'Uruguay (CNT) Venezuela - Fédération latino-américaine des travailleurs de l'industrie de la construction et du bois (FLATICOM) Syndicats étudiants français : - Mouvement d'action et de recherches critiques (MARC) - Mouvement d'action syndicale (MAS) - Pour un syndicalisme autogestionnaire (PSA) Syndicats étrangers (par pays) : Allemagne - Union postale allemande (DPG) Brésil - Syndicats de travailleurs dans les industries métallurgiques, les équipements mécaniques et électriques Sections syndicales d'entreprise française : - CGT, Usinor-LongwyMouvements associatifs français et étrangers : Associations françaises : - Association française contre la peine de mort - Association de Solidarité Paysans d'Amérique Latine (ASPAL) - Association des travailleurs marocains en France (ATMF) - Bureau de coordination à l'étranger de NSZZ Solidarnosc - Comité de coordination de Solidarnosc en France - Comité de liaison pour l'alphabétisation et la promotion (CLAP) - Comité pour la défense des persécutés - Comité Viêt-Nam National - Collectif 89 pour l'égalité - Collectif interassociatif : Collectif Solidarité avec Solidarnosc ; Collectif d'exilés chiliens de soutien à la résistance au peuple polonais ; Comité Liberté pour la Turquie - Collectif interassociatif : Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) ; Mouvement anti-apartheid/campagne anti-Outspan (MAA/CAO) ; Association française d'amitié et de solidarité avec les peuples d'Afrique (AFASPA) - Coordination pétition nationale pour une autre politique de l'énergie - Coordination nationale contre les lois anti-immigré(e)s - Comité pour le désarmement nucléaire en Europe (CODENE) - Espace Barthélémy de Las Casas (Évreux) - Fondation nationale des arts graphiques et plastiques - Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) - Les amis de Robert et Tomek - Maison des travailleurs immigrés (MTI) - Mouvement anti-apartheid (MAA) - Mouvement contre l'armement atomique (MCAA) - Mouvement français pour le planning familial (MFPF) - Mouvement contre le racisme, l'antisémitisme et pour la paix (MRAP) - Radio associative. - Radio Solidarnosc, Tomate, Pays (STP) - Secrétariat international de juristes pour l'amnistie en Uruguay (SIJAU) Associations étrangères (par continent ou pays) Amérique du sud - Comité de coordination transitoire contre le paiement de la dette extérieure Belgique - Collectif Alpha Brésil - Front national du travail (FNT) Chili - Groupe de chant d'Amérique latine (ACAL) - Comité mondial de solidarité avec le Chili - Comité syndical Chili - Collectif interassociatif chilien. - Comité des travailleurs-personnes (CTP), Groupe d'enseignants "Gabriela Mistral", Front des professionnels démocratiques (FPD), Union des organisations de jeunesse (UOJ) Costa Rica - Centre Victor Sanabria - Centre d'études démocratiques de l'Amérique latine (CEDAL) Panama - Comité national pour soutenir les luttes populaires République Tchèque - Union internationale des étudiants (UIE) Salvador - Comité des mères et parents de prisonniers et disparus politiques au Salvador Venezuela - Fédération latino-américaine des associations des familles des détenus disparus (FEDEFAM)Partis et mouvements politiques français et internationaux : Mouvements politiques français : - Objectif socialiste - Commune de Paris - Parti socialiste (PS) - Parti socialiste unifié (PSU) - Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO) Mouvements politiques étrangers (par pays) : Portugal - Mouvement des forces armées (MFA) Royaume-Uni - Socialist Workers Salvador - Front d'action populaire unifié (FAPU) - Résistance nationale (RN), Forces armées de la résistance nationale (FARN)Entreprises françaises et étrangères : Entreprises françaises : - Régie nationale des usines Renault (RNUR), Comité d'établissement - Cheminots Région SNCF de Lille, Comité d'établissement - IM Media, agence de presse de l'immigration et des cultures urbaines Entreprises étrangères : Portugal - Companhia União Fabril (CUF)Administration française : - Ministère de l'emploi - Préfecture du NordOrganismes publics français : - Caisse de compensation des allocations familiales de l'industrie extractive en Algérie - Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Laboratoire d'économie et de sociologie du travail, Aix-en-Provence (LEST-CNRS) - Comité paritaire national pour la formation professionnelle (CPNFP)Communauté européenne : Représentations françaises d'organes européens : - Commission des Communautés européennes. - Bureau de représentation en France - Parlement européen. - Bureau d'information pour la France Agence européenne : - Fondation européenne pour l'amélioration des conditions de vie et de travail (Eurofound)Mutuelles de complémentaire santé, de prévoyance, de solidarité et d'entraide : - Mutuelle nationale des étudiants de France (MNEF) - Union mutualiste de Loire-AtlantiqueMétiers de l'organisation judiciaire : - Étude de Maître Armand Rendu, avoué à ParisÉtablissements culturels français : - La Galerie, Centre d'arts contemporains (Noisy-le-Sec) - Théâtre du Tournemire (Lyon)Organes de propagande de l'État français (Régime de Vichy) : - L'Espoir français  

Cette collection reflète la communication par affichage d'organisations syndicales françaises, étrangères et internationales, de mouvements associatifs français et étrangers, de partis et mouvements politiques français et étrangers, d'entreprises françaises et étrangères, de l'administration française et d'organismes publics, de structures issues la communauté européenne, de mutuelles françaises, d'établissements culturels français, des années 1960 aux années 1990.

Etude de Me Armand Rendu, avoué à Paris, rue du 29 Juillet, 3. Vente… en un seul lot, de deux maisons situées à Paris, rue du Faubourg-Montmartre, 42, passage des deux-Sœurs, 8 et 10. L'adjudication aura lieu le mercredi 28 avril 1847...

CFI/12/204 , 1847 , NC (Mauvais état) , Etude de Maître Armand Rendu, avoué à Paris, 3 rue du 29 Juillet  

[aucune illustration, texte noir sur fond écru] / [non identifié]. - Paris : Etude de Maître Armand Rendu, avoué à Paris, 3 rue du 29 Juillet, 1847 (Paris : Typographie de Plon frères, rue de Vaugirard, 36). - 1 affiche texte.

Contexte :
Métiers de l'organisation judiciaire > Étude de Maître Armand Rendu, avoué à Paris

Pétrole

FF/3/1668-FF/3/1675 , 1847-1998  
Contexte :
Publications fédérales > Circulaires de branche

Fonds Marc Sangnier

CFI/2/1-CFI/2/39 , 1866-1950 , Le fonds est librement communicable en salle de lecture des Archives CFDT, sauf instruction contraire liée aux conditions de conservation. , Marc Sangnier (1873-1950)  

Les plans décrits dans cet inventaire concernent les propriétés de Marc Sangnier situées aux 32-38 boulevard Raspail à Paris, à Sucy-en Brie (Val-de-Marne), à Saint-Cyr-la-Rivière et au domaine de Bierville à Boissy-la-Rivière (Essonne). La collection concerne principalement le domaine de Bierville. Les premières traces connues du château de Bierville remontent au XIème siècle, date à laquelle apparait, en tant que seigneur, le chevalier Lancelot de Bierville. Celui-ci dépend alors du baillage d'Etampes. Le corps principal de bâtiment, remanié au fil des siècles, ne conserve de sa structure médiévale qu'un colombier du XIVème siècle. Les plus grandes modifications ont lieu aux XVIIIème et surtout au XIXème siècle, et c'est en 1850 que le château adopte sa forme actuelle, à savoir quatre tours et dépendances encadrant une habitation sur deux étages. La seigneurie connait plusieurs propriétaires successifs ; parmi les plus notables, on compte notamment la famille de Fuzay (ou Fusée), qui l'occupe entre le XVIème et le milieu du XVIIIème siècle, puis, à partir de 1768, la famille de Jean-Baptiste Poilloüe de Saint Mars, officier de la Marine, et dont le frère est désigné comme représentant de la noblesse d'Etampes aux États Généraux de 1789. Avec la Révolution Française et le départ de la noblesse française, le château passe aux mains de la famille Van Loo qui y reste jusqu'à 1921, année à laquelle Georges Van Loo, ancien maire du village, vend le domaine à Marc Sangnier

[sans titre]

CFI/2/1 , Vers 1866-1901 , NC (Document fragile)  

[relevé à main levée du plan de quartier avant le percement du boulevard Raspail commencé en 1866. Correspond à la partie actuelle entre les stations de métro "Rue du Bac" et "Sèvres-Babylone", 7ème arrondissement. Relevé au stylo à bille noir sur calque écru] / [non identifié]. - Paris : s.n., [ca 1866-1901] (s.l. : s.n.). - 1 plan sur calque. Date d'après l'année de début du percement du boulevard Raspail et l'année de construction de la résidence de Marc Sangnier, inscrite aujourd'hui sur sa façade.

Contexte :
Propriétés de Marc Sangnier et de "La Démocratie" (32-38 Boulevard Raspail, Paris)
/medias/customer_3/Images/Confederation/Affiches/CFI_12_non-CFDT/CFI-12-146_commune-de-paris_jpg_/0_0.jpg
1 média

République française. Liberté - Egalité - Fraternité. N°77. Commune de Paris. Paris, le 6 avril 1871. Citoyens, La Commune de Paris vous convie à l'enterrement de nos Frères assassinés par les ennemis de la République, dans les journées des 3, 4 et 5. Réunion à 2 heures, aujourd'hui jeudi, 6 avril 1871, à l'hôpital Beaujon. L'inhumation aura lieu au Père-Lachaise.

CFI/12/146 , avril 1871 , Communicable , Conseil de la Commune de Paris  

[fac-simile d'une invitation à l'enterrement de gardes nationaux tombés devant les troupes versaillaises. Aucune illustration, encadrement au liseré noir, texte noir sur fond écru] / Conseil de la Commune de Paris. - Paris : Commune de Paris, avril 1871 (Paris : Imprimerie nationale). - 1 affiche texte.

Contexte :
Partis et mouvements politiques français et internationaux > Mouvements politiques français > Commune de Paris

Sucy-en-Brie [Seine-et-Oise]. Domaine de Petit-Val. E. Garciol, géomètre expert à Sucy.

CFI/2/39 , Vers 1873-1950 , NC (Document fragile)  

[château et dépendances entourés par les boulevard de la Gare, boulevard Marceau, avenue du Rocher, rue de Brévannes. Texte blanc sur fond bleu. Echelle de 2 mm par mètre] / E. Garciol [géomètre-dessinateur]. - Sucy-en-Brie : E. Garciol, [ca 1873-1950] (s.l. : s.n.). - 1 plan cyanotype ou diazographie. Date d'après l'état civil de Marc Sangnier.

Contexte :
Propriété du domaine de Petit Val (Sucy-en Brie)

Les premiers syndicats chrétiens

CH/1/1 , 1874-1919 , Communicable au bout de 25 ans à partir de 1919 , Syndicats chrétiens  

Livret individuel d'ouvrier boulanger (1877), publication du Comité confédéral français du travail chrétien (CCFTC) sur les résolutions et vœux adoptés par la Conférence internationale des syndicats chrétiens (Paris, 16-19 mars 1919), extraits du Bulletin des œuvres de la Jeunesse (1905-1909), copie du compte-rendu du 1er congrès diocésain de Bayonne (9-11 novembre 1909), lettre de Marc Sangnier à propos d'un pèlerinage à Rome organisé par le Sillon (28 juillet 1904), circulaires ministérielles relatives aux subventions allouées aux Bourses du travail (1901-1907), lettre du cardinal Guibert au comité des cercles d'ouvriers pour la construction d'une chapelle consacrée à Jésus Ouvrier (1874), article de Jean Jaurès sur "Les misères du patronat" (paru dans La dépêche de Toulouse, 28 mai 1890), copie du rapport sur le fonctionnement de la Bourse du travail de Saint-Étienne transmis au préfet de la Loire le 24 juin 1893.

Contexte :
Les premiers syndicats chrétiens (1874-1920)

Fonds du Secrétariat confédéral CFTC puis CFDT (1874-1988)

CH/1-CH/8 , 1874-1988 , Le fonds est soumis aux conditions détaillées dans une note de la Commission exécutive datée du 23 février 2015 intitulée « Politique de conservation et communicabilité des documents CFDT ». Tout document confédéral est communicable après 25 ans (régime de principe des archives confédérales), exception faite des archives portant « atteinte à la protection de la vie privée, qui portent une appréciation ou un jugement de valeur sur une personne nommément désignée ou facilement identifiable, ou qui font apparaître son comportement dans des conditions susceptibles de lui porter préjudice », accessibles après un délai de 50 ans. , Syndicat chrétien des employés du commerce et de l'industrie (SECI), Confédération française des travailleurs chrétiens (CFTC), Confédération française démocratique du travail (CFDT  

Les archives du Secrétariat confédéral pour la période 1874-1970 sont classées en sept sous-séries (CH/1, CH/2, CH/3 ; CH/4 ; CH/5 ; CH/6 ; CH/7). La sous-série CH/1 regroupe les documents relatifs aux premiers syndicats chrétiens avant 1919. Le CH/2 est consacré aux premières années de la CFTC, jusqu'à sa dissolution par le régime de Vichy en 1940 ; il est immédiatement suivi par une partie (CH/3) regroupant la période de clandestinité de la Confédération durant la Seconde Guerre mondiale. Les trois sous-séries suivantes (CH/4, CH/5 et CH/6) couvrent une large période allant des années d'après-guerre où il est question de laïcité et d'indépendance et d'une IVe République fragilisée notamment par la guerre d'Algérie. Le CH/7 enfin commence après l'indépendance de l'Algérie et court jusqu'en 1970, date qui correspondant à une profonde révision des instances et à la mise en place des instances statutaires actuelles. Le congrès confédéral de mai 1970 voit la naissance du Bureau national élu par le congrès et de la Commission exécutive et l'extension des pouvoirs du Conseil national, organisation fédérative équilibrée entre professionnel et interprofessionnel fondée sur les fédérations et les unions régionales (en plus des unions départementales). Cette même période voit la transformation de la CFTC en CFDT, ce qui fait de cette période un tournant clé dans l'histoire de la Confédération et marque la fin d'une « première période ».

 

L'ensemble des archives du Secrétariat confédéral correspondant à la période du mandat de Secrétaire général d'Edmond Maire (1971-1988) est classé dans une sous-série CH/8. Retrouvez le détail des descriptions des dossiers en accédant ci-dessous au titre « De l'autogestion au syndicalisme réformiste (1971-1988)».

 

Dossier sur l'histoire de la CFTC puis de la CFDT

CES/34/38 , 1883-1973 , Communicable au bout de 25 ans à partir de 1973 , Organisation : Confédération. Producteur : Economie et Société.  

historique du Mouvement Ouvrier de 1883 à 1973, note de synthèse confédérale sur l'évolution des structures de la CFTC puis de la CFDT de 1919 à 1970, notes de Michel Branciard sur «Les grandes périodes de l'histoire de la CFDT de 1919 à 1990», sur «Histoire et identité de la CFDT», sur «Autres organisations syndicales françaises: CGT, FO, FEN, CFTC, CFE-CGC), bulletin d'étude (mai 1966) de «Reconstruction» sur le socialisme démocratique de 1953 à 1965.