Fonds Jean-Marie Kieken

  • Présentation du contenu :

    Une première partie aborde des éléments de réflexion de la minorité CFTC et ses revendications liées à la déconfessionnalisation, du début du mouvement jusqu'au congrès de 1964. Dans la deuxième partie, plusieurs dossiers reviennent sur les mouvements syndicaux chrétiens, et plus particulièrement sur les activités de la Jeunesse ouvrière chrétienne, organisation à laquelle Jean-Marie Kieken a contribué en tant que responsable national. La troisième partie du fonds rassemble quant à elle les cours donnés par Jean-Marie Kieken en tant que formateur des cadres CFDT. Enfin, les deux derniers articles reviennent sur sa participation à des évènements à l'étranger, et sur la gestion de Montholon Service.

  • Date :

    1943-1976

  • Nature du contenu : papier
  • Description physique :

    Importance matérielle : 0.77 ml

    Genre/Carac. phys. : papier

  • Cote :

    CP/8/1-CP/8/10

  • Langue : Française.

  • Relation :

    Archives confédérales, CFDT

    • Série CDOF: fonds du secteur Organisation formation.
    • CARES/6/9: dossier sur l'atelier de reprographie de Montholon-Services.
    • CBA/2/229 à CBA/2/232: interview de Jean-Marie Kieken (enregistrement sonore).
    • CF/3/6 à CF/3/9 : bulletins et carnets des groupes « Reconstruction ».
    • 14 CP/24 CP: archives de Paul Vignaux.

    Archives interfédérales, CFDT

    • FF/1/1005 à FF/1/1060: Fédération des industries chimiques, rubrique "Branche Verre".
    • FF/12/20: Réflexions et brochures sur le rôle des permanents. - brochure de Jean Lannes et Jean-Marie Kieken sur le travail du permanent (1960).

    Archives nationales du monde du travail, Roubaix

    • 2002 009: fonds Eugène Descamps
  • Organisme : Archives CFDT, 47-49 avenue Simon Bolivar, 75019 Paris
  • Origine : Jean-Marie Kieken
  • Biographie ou Histoire :

    Jean-Marie Kieken est né le 19 octobre 1924 à Lillers, dans le Pas de Calais. Fils de cheminot, il passe son certificat d'études, puis consacre deux années à des études commerciales, interrompues en raison de l'exode de 1940. Il abandonne sa scolarité et entre à la Société nationale des chemins de fer (SNCF) la même année. Se refusant à effectuer le Service du travail obligatoire (STO), il intègre les mouvements de résistants cheminots tout en enchaînant les petits travaux. Militant très tôt dans le mouvement de la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC), il en devient responsable national de 1943 jusqu'à 1947, au sein de la section des Jeunes compagnons du rail. A la fin de la guerre, Jean-Marie Kieken quitte la SNCF pour entrer dans une entreprise chimique nantaise, en tant qu'employé au bureau des méthodes. C'est à la même époque qu'il intègre la CFTC; rapidement, il est élu délégué du personnel et nommé secrétaire du Comité d'établissement de son entreprise. En 1950, Il est élu au bureau de la Fédération des industries chimiques. Devenu permanent, il occupe le poste de secrétaire général adjoint de la fédération de 1952 à 1960, où il est en charge de la formation économique et juridique des responsables, puis des négociations collectives (conventions collectives, classifications). Il est également membre titulaire des Commissions d'interprétation et de conciliation. Avec Raymond Marion, secrétaire général de la Fédération de la chimie, il conduit une politique d'implantation systématique, avec fortes cotisations, sur des lieux à grande concentration de travailleurs, qui porte progressivement des fruits.

    Il intègre la confédération en 1960, et devient responsable du secteur Organisation. Il a alors pour mission de mettre en place les fédérations d'industrie, les unions régionales mais aussi de résoudre un certain nombre de difficultés entre majoritaires et minoritaires qui transparaissent dans la restructuration de la centrale. Son expérience de formateur au sein de la fédération de la chimie lui permet de prendre en charge la formation des permanents, des trésoriers, des formateurs. Afin de monter un projet cohérent, il s'appuie sur le travail de psychopédagogues, à l'instar de M. Balme. Les méthodes utilisées, qui entendent rendre les permanents aptes à régler eux-mêmes leurs problèmes, suscitent des réactions au sein de l'organisation et créent même des tensions, notamment chez les responsables du secteur Formation dont la conception est alors différente des principes novateurs présentés par Jean-Marie Kieken. En parallèle, il est chargé de mettre en place des services généraux, tel qu'un service d'équipement (fournitures de bureaux, mobilier, reprographie, gestion de stock). En janvier 1971 est créé, Montholon Service, une nouvelle société qui incorpore la librairie alors dépendante de la SATRAV, et certaines activités de l'économat. Outre son aspect de service aux organisations, elle a un but culturel. Jean-Marie Kieken en est le directeur jusqu'en juin 1973. En effet, des difficultés se font très rapidement jour. Difficultés de trésorerie et critique des usagers obligent Montholon Service à se réorganiser en janvier 1973 et Jean-Marie Kieken est remplacé par Guy Degorce. Jean Marie Kieken décide alors de quitter la confédération. Marié en 1977 à Aimée Jeantet, il décède le 24 juillet 1998 à Masboc en Ardèche.

  • Histoire de la conservation :

    Ce fonds est conservé aux Archives confédérales de la CFDT.

  • Modalités d’entrée :

    En l'absence de contrat de don ou de dépôt, il est impossible de savoir quand et dans quelles circonstances ce fonds est arrivé aux Archives confédérales.

  • Accroissement :

    Ce fonds est clos. Aucun accroissement n'est à prévoir.

  • Conditions d’accès :

    Dans le cas de fonds personnels d'anciens responsables CFDT, c'est le contrat de don ou de dépôt, signé par le producteur et/ou le dépositaire, qui définit les règles de communication. Le fonds Jean-Marie Kieken ne disposant pas de contrat signé, les délais de communication appliqués se calquent sur ceux des archives confédérales.

  • Conditions d’utilisations :

    La reproduction des documents de ce fonds est soumise à la réglementation en vigueur aux Archives confédérales.

  • Existence et lieu de conservation des originaux :

    Archives confédérales de la CFDT, Paris.

  • Bibliographie :

    Ouvrages sur la fédération de la Chimie

    • BRUCY Guy, Histoire de la fédération de la chimie CFDT de 1938 à nos jours , SYROS, 1997, 369 p.
    • Fédération unifiée de la Chimie, Sommeil à vendre , FUC-CFDT, 1982, 26 p.

    Ouvrages sur la CFTC/CFDT

    • ADAM Gérard, la CFTC 1940-1958. Histoire politique et idéologique , Armand Colin, 1964.
    • BRANCIARD Michel, Histoire de la CFDT. 70 ans d'action syndicale , La Découverte, 1990.
    • BRANCIARD Michel, Syndicats et partis. Autonomie ou dépendance , tome 2, 1948-1981, Syros, 1992.
    • BRANCIARD Michel, Un syndicat dans la guerre d'Algérie. La CFTC qui deviendra la CFDT , Syros, 1992.
    • GEORGI Franck, L'invention de la CFDT 1957-1970 , l'Atelier, CNRS, 1995.

    Ouvrages sur la formation syndicale

    • LABBÉ, Les militants de la CFDT et l'information syndicale , IRES, 1993, 54 p.
    • POUCET Bruno, La Formation syndicale à la CFTC-CFDT : de la préhistoire à l'histoire des Ecoles normales ouvrières , L'Harmattan, Paris, 2009, 109 p.
    • Publication interne, Pratique syndicale: la formation continue , CFDT, 1978.
    • VAXEVANOGLOU (sous la direction de LE BLANC), La formation syndicale à la CFDT, mémoire de recherche , Lille 3, 1983, 57 p.

    Ouvrages sur le mouvement Reconstruction

    • GARICOIX (sous la direction de REMOND), De la CFTC à la CFDT "Reconstruction" , mémoire de recherche 1972, 170 p.
    • VIGNAUX Paul, MAIRE Edmond, De la CFTC à la CFDT : syndicalisme et socialisme "Reconstruction" (1946-1972) , Éditions Ouvrières 1980, 216 p.

    Ouvrages sur les Jeunesses ouvrières chrétiennes

    • PIERRARD Pierre, LAUNAY Michel, TREMPE Rolande, La JOC, Regards d'historiens , Editions Ouvrières, Paris, 1984, 236 p.
  • Notes :

    Instrument de recherche complété et introduction rédigée en 2015 par Marie-Eugénie Mougel, archiviste de l'unité Documentation-Archives, sous la direction d'Hélène Saudrais, responsable des Archives confédérales de la CFDT.

  • Documents en relation :

    Archives confédérales, CFDT

    • Série CDOF: fonds du secteur Organisation formation.
    • CARES/6/9: dossier sur l'atelier de reprographie de Montholon-Services.
    • CBA/2/229 à CBA/2/232: interview de Jean-Marie Kieken (enregistrement sonore).
    • CF/3/6 à CF/3/9 : bulletins et carnets des groupes « Reconstruction ».
    • 14 CP/24 CP: archives de Paul Vignaux.

    Archives interfédérales, CFDT

    • FF/1/1005 à FF/1/1060: Fédération des industries chimiques, rubrique "Branche Verre".
    • FF/12/20: Réflexions et brochures sur le rôle des permanents. - brochure de Jean Lannes et Jean-Marie Kieken sur le travail du permanent (1960).

    Archives nationales du monde du travail, Roubaix

    • 2002 009: fonds Eugène Descamps