Série CH - Fonds du Secrétariat confédéral (1874-1988)

  • Présentation du contenu :

    Les archives du Secrétariat confédéral pour la période 1874-1970 sont classées en sept sous-séries (CH/1, CH/2, CH/3 ; CH/4 ; CH/5 ; CH/6 ; CH/7). La sous-série CH/1 regroupe les documents relatifs aux premiers syndicats chrétiens avant 1919. Le CH/2 est consacré aux premières années de la CFTC, jusqu'à sa dissolution par le régime de Vichy en 1940 ; il est immédiatement suivi par une partie (CH/3) regroupant la période de clandestinité de la Confédération durant la Seconde Guerre mondiale. Les trois sous-séries suivantes (CH/4, CH/5 et CH/6) couvrent une large période allant des années d'après-guerre où il est question de laïcité et d'indépendance et d'une IVe République fragilisée notamment par la guerre d'Algérie. Le CH/7 enfin commence après l'indépendance de l'Algérie et court jusqu'en 1970, date qui correspondant à une profonde révision des instances et à la mise en place des instances statutaires actuelles. Le congrès confédéral de mai 1970 voit la naissance du Bureau national élu par le congrès et de la Commission exécutive et l'extension des pouvoirs du Conseil national, organisation fédérative équilibrée entre professionnel et interprofessionnel fondée sur les fédérations et les unions régionales (en plus des unions départementales). Cette même période voit la transformation de la CFTC en CFDT, ce qui fait de cette période un tournant clé dans l'histoire de la Confédération et marque la fin d'une « première période ».

     

    L'ensemble des archives du Secrétariat confédéral correspondant à la période du mandat de Secrétaire général d'Edmond Maire (1971-1988) est classé dans une sous-série CH/8. Retrouvez le détail des descriptions des dossiers en accédant ci-dessous au titre « De l'autogestion au syndicalisme réformiste (1971-1988) ».

     

  • Date :

    1874-1988

  • Description physique :

    Importance matérielle : 4587 articles, 48 classeurs et 229 registres

    Importance matérielle : 349,12 mètres linéaires

  • Langue : Français, allemand, anglais, espagnol, néerlandais.

  • Relation :

    Archives confédérales CFDT, Paris

    • CG/2 : Dossiers du Comité national CFTC-CFDT (1920-1970)
    • CG/3 : Dossiers du Bureau confédéral CFTC-CFDT (1932-1970)
    • CG/4 : Dossiers de la Commission administrative CFTC (1939)
    • CG/5 : Dossier de Commission exécutive CFTC (1945-1951)
    • CG/6 : Dossiers du Bureau journalier CFTC-CFDT (1963-1967)
    • CG/7 : Dossiers du Bureau Confédéral CFTC-CFDT (1953-1970)
    • CG/11 : Dossiers des congrès confédéraux CFTC-CFDT (depuis 1919)
  • Organisme : Archives CFDT, 47-49 avenue Simon Bolivar, 75019 Paris
  • Origine : Syndicat chrétien des employés du commerce et de l'industrie (SECI), Confédération française des travailleurs chrétiens (CFTC), Confédération française démocratique du travail (CFDT
  • Histoire de la conservation :

    Pendant longtemps, les archives ont souffert d'une absence de politique de conservation. Les membres des secteurs puis départements confédéraux conservaient leurs dossiers de travail, sans les verser à un service centralisé, puisqu'inexistant. La pratique tend à s'instituer à partir des années 1960 et surtout 1970, à une période où des groupes de travail commencent à réfléchir à l'héritage de la Confédération et à la préservation de la mémoire collective.

    Ce manque se ressent surtout pour les premières années de la CFTC, c'est-à-dire toute la période avant 1945. Michel Launay, dans son ouvrage consacré à la CFTC avant 1940[1], insiste sur les problèmes engendrés par la « personnalisation du pouvoir : « Les dirigeants [&] partaient avec leurs papiers quand ils prenaient leur retraite. Beaucoup de dossier concernaient en réalité le syndicat tout entier ». De plus, de nombreuses destructions ont eu lieu du fait de l'occupation allemande ; toujours selon Michel Launay, lors de la dissolution des organisations syndicales en 1940, la CFTC a fait le choix de transporter les archives (qui se trouvaient pour la Confédération place Saint-Georges à Paris et pour les fédérations au 5, rue Cadet) vers le château de Bierville afin qu'elles ne soient pas confisquées. Mais les autorités allemandes sont mises au courant « et les responsables des archives, prévenus à temps, ont brûlé une partie des papiers [&] Ce sont les archives des fédérations CFTC qui ont le plus souffert »[2].

     

    [1] LAUNAY Michel, « Sources et bibliographie » in La CFTC : origines et développement 1919-1940 Paris : Publications de la Sorbonne (Clamecy, imprimerie Labarelly), janvier 1987, pp. 453-466.

    [2] LAUNAY Michel, op. cit.

  • Modalités d’entrée :

    Versements.
    Des dons occasionnels d'anciens militants ou responsables confédéraux ont permis de compléter les sous-fonds lacunaires.

  • Information sur l’évaluation :

    Le classement de ce fonds a été réalisé pour partie avant 1992 (CH/1-7) et avant 2003 (CH/8). Les choix ayant amené à des opérations de tri et d'élimination ne sont pas connus.

  • Accroissement :

    Ce fonds est clos.

  • Conditions d’accès :

    Le fonds est soumis aux conditions détaillées dans une note de la Commission exécutive datée du 23 février 2015 intitulée « Politique de conservation et communicabilité des documents CFDT ». Tout document confédéral est communicable après 25 ans (régime de principe des archives confédérales), exception faite des archives portant « atteinte à la protection de la vie privée, qui portent une appréciation ou un jugement de valeur sur une personne nommément désignée ou facilement identifiable, ou qui font apparaître son comportement dans des conditions susceptibles de lui porter préjudice », accessibles après un délai de 50 ans.

  • Conditions d’utilisations :

    La reproduction des documents de ce fonds est soumise à la réglementation en vigueur aux Archives confédérales.

  • Bibliographie :

    Sur la CFTC

    • ADAM Gérard, La CFTC - Paris, Presses de la FNSP, 1964, 75 p.
    • LAUNAY Michel, Le syndicalisme chrétien en France de 1885 à nos jours - Paris, Desclées de Brouwer, 1984, 93 p.
    • LAUNAY Michel, L a CFTC. Origines et développement 1919-1940 - Paris, Publications de la Sorbonne, 1987, 486 p.
    • SAUDEJAUD Carole, Le syndicalisme chrétien en Résistance - Paris, Parole et silence, 1999, 300 p.

     

    Sur la CFDT

    • BOISSONAT Jean, « Les positions de la CFDT de 1953 à 1967 » - in Formation , 8 (75), novembre-décembre 1967, 22 p.
    • BRANCIARD Michel, Histoire de la CFDT : soixante-dix ans d'action syndicale - Paris, La Découverte, 1990, 366 p.
    • BRANCIARD Michel, La CFDT - Paris, PUF, 1986, 125 p. (Que sais-je).
    • BRANCIARD Michel, Un syndicat dans la guerre d'Algérie : la CFTC qui deviendra CFDT - Paris, Syros, 1984, 324 p.
    • CFDT, Les documents fondamentaux pour comprendre la CFDT - Paris, Editions du Seuil, 1971.
    • CFDT, Ils ont semé nos libertés : cent ans de syndicalisme - Paris, Syros, 1984, 190 p.
    • CFDT, 50 ans - Paris, Cherche Midi éditeur, 2014.
    • COURS-SALIES Pierre, La CFDT. Un passé porteur d'avenir : pratiques syndicales et débats stratégiques depuis 1946 - Montreuil, La Brèche-PEC, 1988, 478 p.
    • CROISAT Maurice, LABBE Dominique, BEVORT Antoine, E ffectifs, audience et structures syndicales en France depuis 1945. Le cas de la CFTC-CFDT - Grenoble, Rapport CERAT, 328 p.
    • GARICOIX Michel, De la CFTC à la CFDT. « Reconstruction », les groupes et les publications - Maîtrise, Université de Paris X, 1972, 170 p.
    • GEORGI Frank, L'invention de la CFDT, 1957-1970 - Paris, Editions de l'Atelier, 1995, 651 p.
    • GEORGI Frank, CFDT : l'identité en questions, Regards sur un demi-siècle (1964-2014) - Éditions Arbre bleu, 2014, 288 p.
    • HABERT Benoît, TOURNIER Maurice, « La tradition chrétienne du syndicalisme français aux prises avec le temps. Evolution comparée des résolutions confédérales CFTC, CFDT et CFTC maintenue 1945-1985 » in Mots , 14 mars 1987, p. 21-46.
    • HAMON Hervé, ROTMAN Patrick, La deuxième gauche : histoire intellectuelle et politique de la CFDT - Paris, Ramsay, 1982, 446 p.
    • SCHIFFRES Michel, La CFDT des militants - Paris, Stock, 1972, 256 p.
    • VIGNAUX Paul, De la CFTC à la CFDT. Syndicalisme et socialisme « Reconstruction » (1946-1972) - Paris, Les Editions ouvrières, 1980, 212 p.