Document du moment : Manifestation du 8 février 1962 à Charonne, l'analyse des fédérations du textile et du vêtement
Le 14/02/2022 à 13h38 par Elise Mavraganis
Résumé

Jeudi 8 février 1962, de nombreuses organisations politiques, associatives et syndicales - dont l'Union régionale parisienne CFTC et le SGEN-, appellent à manifester, à Paris, pour la paix en Algérie et contre l'OAS.

Le 8 février 1962, à la suite de dix plasticages perpétrés par l'OAS (organisation armée secrète), une manifestation est organisée par l'union régionale parisienne CFTC, les unions de syndicats CGT de la Seine et Seine-et-Oise, le SGEN-CFTC, l'UNEF, la FEN, le SNI. A ces organisations s'associent le PCF, le PSU et le Mouvement pour la paix. Ils appellent "les travailleurs et tous les antifascistes de la région parisienne à proclamer leur indignation, leur volonté de faire échec au fascisme et d'imposer la paix en Algérie". Malgré son interdiction par le préfet, Maurice Papon, et le ministre de l'Intérieur, Roger Frey, les organisteurs maintiennent une manifestation pacifique de 18h45 à 19h30 ; celle-ci est violemment réprimée par les compagnies spéciales d'intervention de la Préfecture de police et fait au total 9 morts et 250 blessés.

Le 13 février 1962, un million de personnes assistent aux obsèques des victimes au cimetière du Père Lachaise.

 

Les organisations CFTC ont toutes réagi et communiqué sur cet évenement. Nous vous proposons ici un extrait de l'analyse des fédérations du textile et du vêtement, publiée dans leur bulletin commun Intertextile aux militants de février 1962 (consultable en intégralité).

 

Intertextile n°2, février 1962 - 15e année - Nouvelle série - pages 2-3

 

Dans les pages suivantes sont détaillées l'appel à la grève du 9 février et l'organisation des obsèques des victimes. En outre, l'article rappelle le devoir des syndicats et militants à discuter, convaincre, transmettre les informations permettant à chacun de juger de la situation. Il conclue par un appel à poursuivre la lutte : "Aujourd'hui, toute la classe ouvrière doit se mobiliser, toutes tendances réunies, pour abattre la bête fasciste".

 

Pour aller plus loin, nous vous conseillons les lectures suivantes :

Expositions réalisées par le Comité d'histoire de la Ville de Paris

 

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches
Le 16/02/2022 par Hélène Saudrais
Le 15/10/2020 par Hélène Saudrais
Le 30/04/2020 par Hélène Saudrais