Document du moment : 1985, année internationale de la jeunesse
Le 13/01/2021 à 10h03 par Nicolas Perrais
Résumé

En 1985, pour contribuer à la formation et l’émancipation des jeunes et futurs travailleurs, la CFDT s’inscrit dans la démarche onusienne de l’année internationale de la jeunesse.

En décembre 1979, l’Assemblée générale des Nations Unies décrète 1985 année internationale de la jeunesse. Dans le contexte du deuxième choc pétrolier, la plupart des pays du monde font face à des problèmes liés à l'insertion sociale et professionnelle des jeunes. Il apparait alors important pour l'ONU de proposer une réflexion internationale sur la condition des jeunes et leur avenir.

 

À la CFDT, les interactions entre syndicalisme et jeunes existent déjà et, les préoccupations de la jeunesse ne sont pas inconnues. Une commission confédérale Jeunes est attestée dès 1947[1]. La CFDT poursuit le développement de son dispositif au sein d’un secrétariat, puis d’une délégation Jeunes et s’attelle au fil des ans, à répondre aux problèmes et aspiration de la jeunesse, qu’elles soient professionnelles (apprentissage, formation professionnelle, recherche d’emploi, conditions de travail) ou sociales (défense d’un niveau de vie décent, accès à la culture).

 

En 1985, l’organisation syndicale fait le choix de s’inscrire pleinement dans la démarche onusienne. Si la lecture constitue un moyen privilégié de réflexion, de formation et d’émancipation, la CFDT se préoccupe elle aussi de la baisse du temps consacré à la lecture des français, qui affecte tout particulièrement les plus jeunes[2]. De ce constat, la CFDT diffuse trois affiches à l’occasion du XIIe salon international de la bande dessinée d'Angoulême, qui se tient du 25 au 27 janvier 1985, quelques mois avant la première édition du Salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil (Seine-Saint-Denis).

 

 

1985. Année internationale de la jeunesse / Philippe Druillet [illustration] ; Maquette Jérôme Faucheux [maquettiste]. – Paris : CFDT, 1985. (Colmar : Alsacienne d'Impression). 
Affiche couleur ; 80 x 46,5 cm. Coll. Archives CFDT

 

 

Plus encore, au sein même de l’organisation, la CFDT organise la même année une première rencontre nationale Jeunes-Turbulence, réunissant 2 600 jeunes adultes à Angers les 26-27 octobre 1985. Le principe de créer une structure associative jeunes CFDT à part entière est décidé au 42e congrès confédéral de Paris (7-10 avril 1992). Sa création est actée à l’occasion du Conseil national confédéral des 27-29 janvier 1993. Dénommée Turbulences, l'association cherche à mobiliser les jeunes sur leurs futures conditions de travail, mais qui par leur statut ou leur situation face à l’emploi (apprentis, précaires, étudiants, chômeurs), ne peuvent pas adhérer à la CFDT. Dans les territoires, les organisations CFDT peuvent créer leur association locale qui bénéficie dès lors des services proposés par l’association nationale, notamment l’abonnement au magazine Turbulences qui éclaire les problèmes rencontrés par les jeunes en amont de leur entrée sur le marché du travail.

 

 

Rencontre nationale jeunes CFDT. Turbulence [19]85. 26-27 octobre, Angers / Henri-Pierre Bourget [illustrateur]. – Paris : CFDT, 1985 (Angers : Imprimerie Paquereau).
Affiche couleur ; 65 x 40 cm. Coll. Archives CFDT

 

 

Si l’association Turbulences s’efface en 1999, elle laisse place à partir de 2011 à des rassemblements annuels ou bisannuels Effervescence(s), qui voient des jeunes venir de toute la France, y compris d’outre-mer. L’objectif est de faire monter en compétences les militant.e.s de demain et de contribuer au renouvellement générationnel à tous les niveaux de l’organisation CFDT.

 

Beaucoup plus proche de nous, la CFDT a lancé du 22 septembre au 22 novembre 2020, une enquête auprès des jeunes de 16 à 30 ans pour mieux appréhender leurs conditions de vie et réalités quotidiennes, ainsi que leurs besoins et leurs attentes vis-à-vis des organisations syndicales. Les résultats de cette enquête ont été présentés le mois dernier.

 

 

Pour aller plus loin :

  • CSE/3/62 : Participation du syndicat étudiant Pour un syndicalisme autogestionnaire (PSA) à l'année internationale de la jeunesse
  • CH/8/737 : Activités du Secrétariat Jeunes sur l'année internationale de la jeunesse
  • CJ/37/1 : Turbulences (janvier 1993-février 1999), la publication de l’association éponyme des jeunes CFDT. Elle vise d’abord à répondre aux problèmes que rencontrent les jeunes en amont de leur entrée sur le marché du travail, à aborder les sujets sociétaux et à les sensibiliser au syndicalisme.
 

[1] Archives confédérales, CH/4/144.

[2] Entre 1973 et 1988, on observe chez les 15-24 ans une chute de 16% de forts lecteurs et chez les 20-24 ans une chute de 12%. Hersant Jean-François, Sociologie de la lecture en France : état des lieux. Ministère de la Culture, Direction du livre et de la lecture, Juin 2000, p.15

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches

Aucun billet trouvé