Disparition du reporter-photographe franco-haïtien Gérald Bloncourt
Le 27/11/2018 à 08h44 par Nicolas Perrais
Résumé

Écrivain, poète, peintre, photographe, graveur et sculpteur, Gérald Bloncourt s’est éteint à Paris le 29 octobre 2018 à 91 ans.

Né en Haïti en 1926, Gérald Bloncourt prend part vingt ans plus tard, à Port-au-Prince, aux « Cinq glorieuses » qui aboutissent à la chute du président Élie Lescot (1941-1946). La junte militaire constituée après la chute du Président Lescot le pousse à l'exil et le résout à s'installer à Paris.

 

En France, sa carrière de photographe commence en 1948 au journal L'Humanité. En 1958, il devient reporter-photographe indépendant et illustre notamment, dans la France de l'après-guerre, les rues de Paris et les bidonvilles de sa banlieue. Après le premier choc pétrolier, il suit de près les mouvements sociaux qui touchent en particulier l'industrie sidérurgique du bassin lorrain, ce qui l'amène à réaliser de nombreux reportages pour CFDT Magazine et Syndicalisme Hebdo.

 

Il laisse une œuvre multiple et près de 200 000 clichés sur le monde du travail.

 

Manifestation des ouvriers sidérurgistes CFDT de Thionville contre le plan sidérurgique du gouvernement à Paris le 19 avril 1977. Gérald Bloncourt / Coll. Archives CFDT

 

Manifestation des ouvriers sidérurgistes CFDT de Thionville contre le plan sidérurgique du gouvernement à Paris le 19 avril 1977. Gérald Bloncourt / Coll. Archives CFDT

 

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches

Aucun billet trouvé